La localisation géostratégique du Centre Cardiovasculaire Franco-Arménien de Goris, à quelques kilomètres de la frontière avec l’Artsakh, et la situation non stabilisée de cette région ont fait apparaître la nécessité absolue d’y étendre l’offre de prise en charge de soins d’urgence et spécialisés.

C’est pourquoi il a été décidé d’agrandir la structure pour y installer un bloc opératoire équipé d’un scanner permettant des interventions sur les blessures vasculaires mais aussi sur les accidents vasculaires cérébraux. Les travaux de construction ont débuté au mois de mars 2021.

Mr Armen Outouzian (deuxième en partant de la gauche), coordinateur des travaux de construction de l’extension et du bloc opératoire
Catégories : Actualité

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.